L’OUVRAGE

Le livre de A à Z

Une feuille : c’est le recto et le verso.

Une page : C’est le recto (page impaire) ou le verso (page paire)

La couverture : C’est l’enveloppe cartonnée du livre, la vitrine de l’ouvrage.

La couverture

La première de couverture : Elle comporte le titre, le nom du ou des auteurs, le nom de la maison d’édition (en cas de commercialisation) et la plupart du temps une illustration.

La 4e de couverture : Le dos de la couverture (ne pas confondre avec dos du livre). Elle peut accueillir une photo de l’auteur avec une biographie concise et un résumé du livre. En cas de commercialisation, apparaissent également le code barre, le N°ISBN et le prix.

Le dos : C’est la partie visible du livre dans une bibliothèque. Son épaisseur dépend de l’arête, calculée en fonction du nombre de pages et de la force du papier. Il accueille le titre du livre, le nom de l’auteur et, lorsque c’est le cas, le logo de la maison d’édition.

Le corps du livre

Les pages de garde : Ce sont les deux pages blanches recto-verso situées juste après la couverture. On les appelle aussi garde-blanche.

La première page de titre : C’est la première page imprimée au recto. Elle comporte uniquement le titre du livre également appelé faux-titre ou avant-titre. La page verso reste en blanc.

La deuxième page de titre : également appelée grand titre. Il s’agit d’une page imprimée au recto (impaire), qui, en plus du titre, mentionne le nom de l’auteur. La page verso comporte, en bas, la mention du code de propriété intellectuelle ainsi que le copyright de l’auteur.

La préface : ce sont les premières pages de texte. La préface peut être rédigée par l’auteur lui-même, mais elle est en général écrite par un tiers qui peut être le biographe. C’est une forme d’introduction qui définit la démarche de l’auteur, prépare le lecteur au texte qui va suivre, et recommande la lecture de l’ouvrage.

L’introduction : Il s’agit d’un texte introductif signé par l’auteur. Il est facultatif lorsque le signataire de la préface est l’auteur lui-même.

La dédicace : Elle est placée dans une page impaire. Elle permet de témoigner de son affection aux êtres chers.

La citation : Une démarche très personnelle. Il s’agit d’une citation d’auteur qui fait écho à la démarche du narrateur. Elle apparaît seule au verso, derrière la dédicace.

Le texte : C’est le corps du livre. Il comporte en moyenne, pour une biographie, entre 100 et 200 pages. Toutes les pages comportant du texte ou une illustration sont numérotées.

Les chapitres : ils permettent de structurer la lecture et d’aérer la présentation. Un chapitre se matérialise par un titre bien détaché du texte et commence par une lettrine. Un chapitre s’ouvre en général sur une page impaire (droite) également appelée belle page. Son nombre de pages est variable.

Les illustrations : Elles sont en nombre variable. Elles peuvent être regroupées dans un cahier central ou bien être réparties dans le livre pour illustrer au plus près le sujet. Il peut s’agir de photos anciennes ou récentes, de dessins, de reproductions de documents…

Les remerciements : c’est l’avant dernière page imprimée du corps du livre. Facultatifs, les remerciements s’adressent aux personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à la réalisation de l’ouvrage. Ne pas confondre avec la dédicace.

La table des matières : ou simplement table. Elle recense les différents chapitres avec leur pagination.

La fin d’ouvrage : Le livre se termine souvent par cinq pages blanches, la dernière étant réservée aux mentions de l’imprimeur (Numéro et date d’impression).



ISBN
Ce sigle signifie International Standard Book Number. C’est le système de numérotation international adopté par tous les pays pour la classification des livres. Un numéro ISBN comporte 13 chiffres. Le numéro ISBN n’est pas nécessaire pour une production de 100 livres et moins. En revanche, il est obligatoire si le livre est commercialisé au-delà du cercle familial. Il s’obtient auprès de l’AFNIL (Agence Francophone pour la Numérotation Internationale du Livre).

Dépôt légal
Obligation faite à tout éditeur de remettre deux exemplaires de chaque titre qu’il imprime sur le territoire français à la Bibliothèque Nationale (BN), dès lors que les titres en question sont mis à la disposition d’un public dépassant le cercle de famille, à titre gratuit ou onéreux.



FORMAT DE L’OUVRAGE